450 651-8331

alt.logo_remax

Pierre et Louise ont de l'adresse à revendre

Retour à la liste principale

Vice caché vs vice apparent

Tout d'abord, qu'est-ce qu'un vice ? Un vice est un défaut considéré comme assez grave pour diminuer la qualité de la propriété, à un point tel que si vous auriez connu ce vice, vous n'auriez pas acheté la maison ou encore vous auriez demandé une diminution de prix sur celle-ci.

Vice apparent:

Avant d'acheter une propriété, il faut faire un examen de celle-ci de façon sérieuse. Les vices relevés lors de cet examen se qualifient de vices apparents, visibles à l'oeil nu. Ils doivent être visibles sans que l'avis d'un expert ne soit nécessaire. Généralement, dans ces cas, le vendeur ne pourra pas être tenu responsable de ces vices. En autre, il en va de même pour les vices non visibles, mais que le vendeur vous aurait mentionnés, par exemple dans la déclaration du vendeur.

Vice caché:

Pour pouvoir dire qu'un vice est caché, il ne faut évidemment pas que le vice soit apparent lors d'un simple examen et être inconnu du vendeur. De plus, pour pouvoir avoir recours contre le vendeur, il faut que ce vice ait été présent au moment de l'achat de la propriété. En ce sens, si toutes ces conditions sont réunies, vous pourrez donc demander une diminution du prix de vente, le remboursement des rénovations nécessaires pour la réparation du vice ou même dans de très rares cas, la résolution de la vente et le remboursement de ce que vous avez payé pour acheter la résidence.

Pour l'article complet, cliquez ici

Commentaires

Ajouter un commentaire